Extraits du livre


Table

Préface de Gilles Perrault

1. Écrire à Ben Msîk, par Abdallah Zrika

2. Être là

3. Le silence en ce jardin

4. Notre ville... bidonville

Il n'y a pas de danger plus grave pour l'État que celui de soi-disant intellectuels. Il vaudrait mieux que vous soyez tous illettrés. Hassan II, message à la Nation, 30 mars 1965.

Cher roi... Cette promesse-là, tu l'as tenue ! Ici, personne ne va à l'école.

En 1998, le Maroc compte 60 % d'analphabètes (Le Monde diplomatique, novembre 1998).


5. Luxe et misère

6. Là où le travail des enfants...

7. Cet amas humain de baraques

8. Calme et... corruption

9. Affaires et pouvoir

10. Le golf et la mosquée


11. Femmes, chevaux et vignes...

Le statut juridique des femmes est régi par la "Mudawwana". Aux termes de la loi, la femme n'accède jamais à la majorité. Elle reste mineure toute sa vie. Soumise au père tout d'abord, puis au mari... Soumise également à l'arbitraire de la polygamie ou de la répudiation. Leur seul droit est celui de se taire et de souffrir en silence.


12. Vision...

"Les enfants doivent savoir que c'est à cause d'eux que le coût de la vie a augmenté [...] car si je réduis de moitié le budget de l'enseignement, je pourrai facilement diminuer le prix des denrées de base [...] Je m'adresse donc à ces jeunes enfants, qui sont manipulés par les autres : l'ordre a été donné pour qu'ils soient sanctionnés au même titre que les adultes."

Hassan II, discours du 24 janvier 1984, au lendemain des émeutes de la faim.


13. De la monarchie, de la dictature, de la répression

Les grèves de la faim en prison, seul recours contre l'injustice, la torture et les conditions de détention, comme celles de Kénitra, en 1977, ou de Rabat, 1989...


14. Le pays où le soleil a soif


15. Un seul roi amnésique...

16. Publicité, d'Abdellatif Laâbi

17. Pour que l'amnésie ne triomphe pas de l'avenir

18. Requiem pour des fantômes de Bernard Koura

Bilan statistique du Maghreb